Accès gratuit
Numéro
Perspectives Psy
Volume 58, Numéro 4, octobre-décembre 2019
Page(s) 302 - 303
Section Autonomie et psychose – À l'occasion du Colloque du 50e anniversaire de La Velotte, Centre de Soins psychothérapique
DOI https://doi.org/10.1051/ppsy/201158302
Publié en ligne 27 mars 2020

Le Professeur Vandel et moimême proposons ce dossier constitué de cinq textes pour publication dans Perspectives Psy, dans les suites du Colloque organisé pour les 50 ans de La Velotte (29 et 30 septembre 2018 à Besançon).

Le thème de ce Colloque consistait en « Conflit d’autonomie et psychose », dans le même esprit que celui insufflé par PaulClaude Racamier, fondateur de La Velotte en 1968.

Les visages de la psychose ont changé, ou en tout cas leur dénomination. Nous recevons des patients souffrant de schizophrénie, de bipolarité, de fonctionnements états limites, de « haut potentiel »... Qu’importe, toutes ces formulations recouvrent une même problématique, celle qui correspond à l’objectif principal du soin à La Velotte, à savoir l’autonomie psychique qui fait cruellement défaut à nos patients. C’est cette problématique conflictuelle qui se situe au cœur de la souffrance psychotique, tant sur un versant psychique dans les relations de collage/rejet entretenues avec la famille, que sur un versant pragmatique à travers les difficultés d’autonomie concrètes.

Issu du conflit des origines, que nous avions abordé lors du Colloque de 2010 à Besançon, et dont les actes ont été publiés dans les Perspectives Psychiatriques en 2012, le conflit d’autonomie permet de comprendre pourquoi un patient est pris dans des paradoxes familiaux impensables. Paradoxes entravant la possibilité d’exister en tant que sujet à part entière, à se différencier des figures parentales, à avoir sa propre pensée, à construire sa vie, à aimer et travailler, aboutissements ultimes de l’autonomie.

Pascale de Sainte-Marie, ancien Médecin Directeur de La Velotte, en détaillera les contours et l’illustrera dans un premier texte. Puis, Brigitte Reed-Duvaille, Psychiatre et Psychanalyste de l’ASM 13 à Paris, abordera la notion d’inceste chez Paul-Claude Racamier. Simona Taccani ensuite nous fera goûter à la saveur des Séminaires de Monteguidi qu’elle avait organisés au côté du Docteur Racamier, en Italie, durant de nombreuses années.

Un autre pan de notre Colloque a été consacré à la notion de constellation transférentielle, et nous avons choisi de présenter l’équipe de La Velotte au travail à partir d’une vignette clinique relatant la première partie d’une cure. Savoir se laisser guider par le patient tout en gardant la main, en tenant le cadre, être à l’écoute de la polyphonie soignante, tout autant d’éléments qui ont été soulignés dès les apports fondamentaux du Psychanalyste sans Divan.

Un troisième axe du Colloque fut centré sur le travail de départ, de fin de cure, de séparation d’avec l’institution. La Velotte a effectué pour elle-même un travail de séparation et d’élaboration après le décès de son fondateur. C’est en poursuivant la même vignette clinique que l’équipe de La Velotte illustre dans un dernier texte les spécificités rencontrées au cours de cette étape de départ.

Liens d’intérêt

Les auteurs déclarent n’avoir aucun lien d’intérêt concernant les données publiées dans cet article.


© GEPPSS 2019

Les statistiques affichées correspondent au cumul d'une part des vues des résumés de l'article et d'autre part des vues et téléchargements de l'article plein-texte (PDF, Full-HTML, ePub... selon les formats disponibles) sur la platefome Vision4Press.

Les statistiques sont disponibles avec un délai de 48 à 96 heures et sont mises à jour quotidiennement en semaine.

Le chargement des statistiques peut être long.