L’Intelligence artificielle au défi de l’intersubjectivité : du concept aux enjeux psychopathologiques (13-03-2015)

Colloque organisé par Perspectives Psy, Le GEPPSS et Okarina Formation

le 13 mars 2015 de 9h à 17h

Salle Notre Dame des champs
92 bis, bd du Montparnasse – 75014 Paris

Les recherches sur l’intelligence artificielle ont commencé avec le mathématicien A.M. Turing qui pendant la seconde guerre mondiale déchiffra le secret de la machine de cryptage Enigma. Turing lançant les bases de l’informatique posa dès le début la question de l’intelligence artificielle. Il proposa, il y a 60 ans déjà, un test, le test de Turing, qui serait réussi lorsqu’une machine parviendrait à se faire passer pour humaine en communicant par clavier interposé avec des experts. En juin 2013 un ordinateur passait pour la première fois avec succès de test en se faisant passer pour un adolescent de 13 ans.

Dans ce colloque nous prendrons acte de tous les travaux et découvertes qui sont nés de ce désir de créer une intelligence artificielle à l’image du cerveau et de la pensée humaine et qui ont conduit au développement de l’informatique et d’internet, ouvrant de nouveaux espaces à la communication, jusqu’au projet Google Brain d’un « homme augmenté ». Les technologies agissent sur les comportements et modifient le rapport de l’homme à son environnement, à l’espace et au temps. Quelles sont les répercussions déjà visibles sur le développement du bébé, de l’enfant et de l adolescent sur l’expression symptomatique des troubles psychiques et sur leur prise en charge psychiatrique ? Que pouvons-nous anticiper des développements rapides de ces technologies, de ces « prothèses neuronales » qu’elles nous offrent tout en modifiant nos capacités de penser ? A partir d’exposées introductifs dans les champs de la philosophie et des sciences ce colloque développera et déclinera ces thèmes dans le registre de la psychiatrie, de la psychologie et de la sociologie.

Programme et bulletin d'inscription